Extralucide

07 déc, 2010

Les arts divinatoires – Tradition Aztèque/Mexicaine

Publié par : Xavier Dans : Pratique des arts divinatoires

L’organisation du calendrier divinatoire aztèque

Parallèlement au calendrier annuel de 365 jours avec rattrapage des années bissextiles, les aztèques (et avant eux les autres peuples du Mexique dont les toltèques) disposaient pour la divination et le thème de naissance d’un calendrier de 260 jours ; il était organisé en « semaines » de treize jours (des treizaines) numérotés de 1 à 13 sur lesquels venaient se greffer vingt signes. Les deux calendriers avançaient donc indépendamment l’un de l’autre (quand l’un finissait, l’autre continuait) et ne se retrouvaient en corrélation que tous les 52 ans, ce qui donnait la durée d’un siècle aztèque. Il est à noter que deux « siècles » (donc 104 ans) correspondent exactement à 65 années vénusiennes, étoile extrêmement importante dans la mythologie aztèque.

Les vingt signes du calendrier sont, dans l’ordre : crocodile, vent, maison, lézard, serpent, mort, cerf, lapin, eau, chien, singe, herbe, roseau, jaguar, aigle, zopilote(vautour), mouvement, silex, pluie, fleur. Chaque signe étant associé à un nombre de 1 à 13, on obtient donc 13×20=260 combinaisons possibles. Les deux calendriers étant décalés, deux personnes étant nées le même joue n’auront pas du tout le même signe (sauf si elles ont 52 ans d’écart !).

Les signes du calendrier aztèque
Les vingt signes du calendrier Aztèque

Les compléments au signe de naissance

Chaque signe est présidé par une divinité du panthéon aztèque, de même que chaque numéro ; sachant que la treizaine est également sous l’influence d’un dieu, on obtient un système de relations assez complexe. A cela vient s’ajouter un autre dieu très important qui est le seigneur de la nuit : ils sont au nombre de 9 et donc ne correspondent pas toujours au même numéro ni au même signe.

Pour finir, le jour du calendrier annuel est également un des 20 signes (mais bien moins important que celui du calendrier rituel) et fait partie d’un des 18 mois de 20 jours de l’année, chacun étant dédié à une divinité. Comme 18×20=360, l’année se termine par 5 jours « creux » très néfastes(du 7 au 11 février, ou au 12 les années bissextiles).

La lecture du thème de naissance consiste donc à démêler les différentes influences des dieux, sachant que certains sont les avatars d’autres plus importants. Il est néanmoins clair que le système de pensée mexicain étant basé sur la dualité de toute chose (par exemple le dieu créateur, Ometeotl, est en fait un être double féminin et masculin comme l’indique son nom), rien n’est jamais tout blanc ou tout noir. Chaque interprétation offre un choix et a toujours deux côtés, c’est à la personne de bien agir pour que les côtés négatifs soient surmontés et les côtés positifs valorisés.

Les divinités

Chaque divinité est associée à un phénomène naturel et possède une spécialité ; on retrouve là une des bases du shamanisme propre à toute l’Amérique, à savoir le lien avec l’environnement sous toutes ses formes. L’être humain n’est pas comme en Occident séparé du monde qui l’entoure et ne se situe pas à une place supérieure aux autres êtres vivants, mais simplement différente. Son destin est tout tracé par des forces qui contrôlent chaque aspect de la vie, mais il peut malgré tout essayer d’en comprendre les mécanismes (et surtout les effets) et arranger son comportement pour se mettre dans le bon « flux » et vivre en harmonie.

Il y a évidemment des dieux plus puissants que d’autres, le meilleur exemple étant Tezcatlipoca (le miroir fumant) qui possède de nombreux avatars et qui peut donner le meilleur comme le pire, selon son humeur et le comportement de la personne. Certains sont plus cruels que d’autres, mais comme toujours le mal peut cacher un bien et vice-versa.

Donner un catalogue des différentes divinités ne serait pas très utile, elles sont faciles à trouver sur internet et leur comportement très complexe nécessiterait beaucoup plus de place.

Tezcatlipoca, le Magicien de la Grande Ourse
Tezcatlipoca, le Magicien de la Grande Ourse

La divination

J’utilise pour cela un jeu de tarot aztèque trouvé dans le commerce qui se compose de 53 carte (52 plus une) classées selon quatre thèmes : 6 dieux, 8 personnages(plus l’inconnu représentant l’événement inattendu et cataclysmique, en l’occurrence l’arrivée des européens), les 20 signes et les 18 mois. Il a fallu reprendre la plupart des caractéristiques du livret qui étaient en grande partie erronées ou traitées « à l’européenne », c’est-à-dire sans lien les unes avec les autres.

A une question posée, je procède à un tirage d’une carte de chaque catégorie(deux pour les mois) puis recommence une deuxième fois ; il y a donc 10 cartes disposées en croix pour lesquelles la lecture nécessite de mettre en relation tous les aspects, notamment les liens avec le thème de naissance de la personne qui pose la question. Ainsi, un signe se rapportant à un dieux faisant partie du thème de naissance et ayant été tiré aura une grande importance alors qu’un mois n’en faisant pas partie, n’étant pas le mois en cours et ne se rapportant à aucun dieu particulier ou tiré n’en aura que peu. De même la disposition des cartes ayant une relation entre elles peut être primordiale.

Dans tous les cas, la réponse à la question n’est en aucun cas stricte et définitive ; en respectant le principe de dualité et de destin tracé mais influençable (les aztèques changeaient les dates de naissance de leurs enfants pour tomber sur un jour plus favorable), on obtient la possibilité en général la plus probable des événements futurs. La personne qui a posé la question possède déjà la réponse, je ne suis là que pour la lui dévoiler et lui montrer ses possibilités d’action et surtout leurs effets ; c’est à elle de se prendre en main et de s’insérer dans la marche du temps de la bonne manière, c’est-à-dire celle qui lui est indiquée mais en même temps lui correspond le mieux. En aucun cas il ne peut s’agir de dicter leur comportement aux personnes qui me consultent, celles-ci restant maîtresses de leurs décisions.

Une « treizaine » et sa déesse tutélaire, Chalchiuhtlicue
Une « treizaine » et sa déesse tutélaire, Chalchiuhtlicue (déesse de l’eau terrestre).

Conclusion

Le travail de divination était très important dans la société aztèque, et des prêtres étaient spécialisés dans l’interprétation du calendrier (les tonalpohualli, les compteurs de temps et de destin). Comme ils nous ont laissé de très nombreux écrits et que la tradition est encore vivace dans certaines parties du Mexique dans lesquelles je me rends le plus souvent possible, le déchiffrage du thème natal et la divination offrent de grandes possibilités à condition d’éviter l’écueil de la pensée à l’occidentale dans le travail. La traduction dans la mentalité européenne et l’aide à la compréhension de la destinée sont une partie non négligeable des explications, le but étant toujours d’offrir des outils à la personne venue consulter.

Article rédigé par Xavier MORLEC (loupbleu11@yahoo.fr), voyant spécialiste du thème natal et de la voyance de tradition aztèque et mexicaine). Son site web : http://theme-natal-voyance-azteques.blogspot.com/

Aucune réponse à "Les arts divinatoires – Tradition Aztèque/Mexicaine"

Réagissez :

RSS Twitter Ajouter aux favoris et partager


  • hanna: bonjour SVP j'ai deux question, quand je dois faire ça c'est, faut faire avec la main gauche ou droite? et la 2 eme question est sur l' annulaire d
  • julie: moi,a chaque fois que je regarde l'heure il est 10:10 h 11:11h 12:12h 1:11h 2:22h 3:33h 4:44h 5:55h . Je ne sait pas pourquoi ses toujours comme
  • FABIO: l'orsque je regarde l'heure les 2 dernier chiffres est le 12 cela m"arrive a presque toute les heures. Je me réveille la nuit quelque soit l"heure to
  • Sadiki: Il y a-t-il une signification en rapport avec la date de naissance.
  • hafidbb1: bonjour je suis tres emmerveillé par la lecture de la main ge voudeais savoir plus s il y des livres . merci
  • J.B.: Je désire que mon adresse ne soit aucunement utilisée. Je voulais tout simplement vous faire savoir que je suis allé voir une médium qui n'a beso

A propos du blog voyance

Extralucide est un blog consacré aux arts divinatoires, à la voyance et à l'astrologie rédigé par des passionnés d'ésotérisme, des voyants et des médiums professionnels.